Get Adobe Flash player

L’arnaque légale au Ritz

En 2004, une affaire qui a fait la une des journaux et qui a fait parler pendant très longtemps qui concerne un énorme gain 1,8 million d’euro empoché par un trio à la roulette au Ritz de Londres.

Le  trio a eu recours un ingénieux système de scanner lié à un mini ordinateur le tout astucieusement dissimulé dans un téléphone portable. Le scanner laser relié à un mini-ordinateur, permettait en fait de mesurer la vitesse de la boule lors du lancer du croupier. Puis en quelques secondes à peine les informations sont traités et l’ordinateur calcule la probabilité du point d’arrivée de la boule et ce en fonction du point de chute de la boule sur la roulette et la vitesse de rotation de l’appareil. le résultat s’affichait sur l’écran du téléphone portable et les trois joueurs n’avaient plus qu’à placer leurs mises sur la tranche de six numéros désignés.

Cette méthode leur a permis d’augmenter leur chance de gagner de 37 contre 1 à 6 contre 1. A l’issue de la première soirée ils ont empoché 145 000 euros, procédant de la même manière la deuxième soirée fut plus bénéfique par les trois joueurs ont raflé 1,74 million d’euros rien que ça. Et c’est ce qui a mis la puce à l’oreille de la direction du Ritz et a enclenché une intervention de l’équipe de Scotland Yard spécialisée dans les arnaques aux jeux.

Cet énorme gain n’a pas été du goût de la direction du Ritz qui a porté plainte le 16 mars après que ces trois joueurs ont réussi à empocher leur pactole en deux soirées à peine, via un téléphone portable doté d’une haute technologie. Après une enquête qui a duré neuf mois les joueurs ont été libérés et ils ont même encaissé leurs gains qui ont été gelé pendant l’enquête, et aucune suite n’a été donné à l’affaire. D’après les enquêteurs cette arnaque s’est en fait révélée légale, la règlementation en vigueur interdisant seulement d’intervenir sur le fonctionnement physique de l’appareil ou de ralentir ou accélérer de quelque façon que ce soit la vitesse de la boule. Le trois joueurs une ressortissante hongroise de 32 ans, et deux serbes de 33 et 38 ans ont su déjouer habilement la roulette et empocher en toute légalité une jolie somme toute en ayant le droit de tenter encore une fois leur chance sur les tapis verts des casinos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *