Get Adobe Flash player

Une partie de Black Jack

Les casinos proposent une grande variété de jeux de cartes : il y en a pour tous les goûts. Parmi les plus appréciés, l’on peut citer le Black Jack, un jeu qui implique que les participants maîtrisent bien les règles du jeu. Découvrez les subtilités d’une partie de Black Jack.

Les principes de base du Black Jack

Le blackjack est un jeu de cartes qui se pratique avec six jeux de 52 cartes. Le principal objectif du joueur au cours d’une partie est d’atteindre avec ses deux premières cartes un total de 21 points. Le cas échéant, il faut s’en rapprocher le plus possible, en tirant des cartes additionnelles, mais ne jamais dépasser cette valeur.

Les joueurs « assis » prennent place autour de la table de Black Jack. Leur nombre ne doit pas excéder sept et ils sont tous opposés au banquier. Il faut souligner la présence d’’autres joueurs qui restent debout mais qui ont la possibilité d’effectuer des paris sur les jeux d’un joueur assis. Il est utile de mettre l’accent sur le fait que chaque joueur assis est seul à pouvoir prendre les décisions concernant son jeu et ses cartes.

Au cours d’une partie de Black Jack, la valeur de l’as est égale à un ou onze, cela dépend du joueur. Les figures ont quant à elles une valeur de 10 points tandis que les cartes numérotées conservent leur valeur nominative.

Le jeu

Une partie de Black Jack débute par la distribution de cartes. Chaque participant en reçoit deux. Tout joueur qui décroche un as et un 10 ou encore un as et une figure (une Dame, un Valet, un Roi) obtient un « Black Jack ». Il s’agit du cas « parfait ». Le gagnant empoche alors une somme correspondant une fois et demie le montant du pari qu’il a déposé.

Dans le cas où les « 21 » n’ont pas été atteints, le joueur a le choix entre deux possibilités. Il peut soit prendre une ou plusieurs cartes additionnelles soit garder sa main du moment. Dans le premier cas, le joueur peut redemander autant de cartes qu’il le souhaite en sachant qu’il ne doit surtout pas dépasser les « 21 » sous peine de perdre sa mise.

Du côté du banquier, si celui-ci obtient un total de seize points avec ses deux premières cartes, il doit de nouveau tirer. S’il atteint dix-sept points, le croupier ne doit plus tirer de cartes additionnelles.

Une fois que le banquier et les joueurs ont fini de tirer des cartes additionnelles, le moment est venu de comparer les mains de chacun ou plus précisément la valeur des cartes que chacun a entre les mains. Dans le cas où un joueur et le croupier affichent des mains d’une même valeur, les deux parties récupèrent chacune leurs mises. Si le banquier surpasse les « 21 » ou si le joueur obtient une valeur plus proche de « 21 » que celle affichée par le banquier, il empoche un gain correspondant au montant de sa mise. Si, à l’issue de la distribution des deux premières cartes, le joueur se sent pessimiste quant à l’issue de la partie, il peut prendre la décision d’abandonner et de quitter le jeu. Dans ce cas, il ne pourra récupérer que la moitié de sa mise.

Bon à savoir

Dans le cas où les deux premières cartes du joueur sont identiques et affichent donc la même valeur, il est possible de les départager en deux mains différentes : c’est ce que l’on appelle « splitter ». Cela implique toutefois que le joueur dépose, pour chaque main ainsi créée, une mise identique à celle de son premier jeu.

Il existe également une action que le joueur peut entreprendre : peu importe les points acquis avec ses deux premières cartes, celui-ci peut choisir de multiplier sa mise par deux. Dans le cas où il choisit cette option, il ne pourra, par la suite, plus tirer qu’une seule carte additionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *